La Nature, sa beauté et sa cruauté

Yalla Magazine – Quant Dieu créa l’univers et surtout la Terre, il la fit à son image, grande, belle et majestueuse.  Pour en prendre soin, il a fallu un être doué et intelligent, alors, Dieu créa l’homme.  Pour faire évoluer cet homme, il lui a fallu un être opposé ou complémentaire, alors, il a créé la femme.

 

De fil en aiguille Dieu commença à créer un équilibre parfait sur terre en opposant le bien et le mal, le jour et la nuit, la qualité et le défaut, le soleil et la lune, le bon et le mauvais,  Cet équilibre mena le monde à évoluer, car pour se protéger de certaines forces de la nature, l’homme sombra dans le besoin qui engendra l’idée, qui elle-même engendra l’action et d’elle naquit la création et l’évolution.

 

L’évolution de l’Homme que Dieu avait prévue, est une évolution en complète harmonie avec la nature, sans abus ou destruction Mais, l’être humain n’a jamais assez, il est gourmand, il ne se contente point de peu, il veut toujours plus et tout cela détruisit l’équilibre initial Positif=Négatif.

 

L’Homme pollue l’atmosphère, la terre, la mer rien ne l’arrête, il agresse la nature, il la maltraite, il la vide de son sang, cette dernière se défend dans son agonie, elle réagit aux actions de l’Homme qui lui a donné ce cancer qu’est la pollution, les Orages, les inondations, les tempêtes, les ouragans, les sécheresses, les séismes, les tremblements de terre et les verglas, sont les réponses de la nature à la perturbation que l’Homme a mit en son sein.

 

Hier au Québec, le verglas a causé des dommages qui ont pesé très lourds sur les épaules  de la population par le traumatisme, la peur, l’évacuation des foyers ainsi que d’autres malheurs.

 

A La Province par la déstabilisation des budgets et prévisions, par le désappointement  des autorités et la création d’une ambiance turbulente.

 

Au  Pays par  la provocation d’un débat de sourds par le fait de lancer la responsabilité sur un camp ou sur l’autre.

 

Enfin tout à changé mais les victimes sont restées les mêmes, ces victimes qui ont subi les circonstances, les séquelles des maladies qui sont toujours présent, les besoins ne font qu’accroître, la faute retombe à celui qui n’a pas prévenu, car vaux mieux prévenir que guérir.

 

 

Les Lions du District DU 1 conduit par le Gouverneur Michel FECTEAU ont formé sur-le-champ un ” Comité de Fonds d’Urgence du District U1 ” afin de localiser les dégâts, estimer les coûts, planifier une collecte des fonds, structurer les stratégies des comités, les guider pour la meilleure mise en application et distribution, nous avons investi des efforts personnels, avec plus de 300 personnes, distribué plus de 7000 cordes de bois, et des produits de premières nécessités pour une valeur supplémentaire de 40, 000.00$C.

 

Aujourd’hui la même région est touchée par l’inondation, des personnes évacuées, des maisons inondées, des locaux sont ouverts pour abriter les gens qui souffrent de cette catastrophe, ainsi que d’autres problèmes.

 

Fort heureusement, notre collecte avait dépassé le besoin lors du sinistre du verglas, nous sommes alors disponibles à continuer notre aide aux sinistrés des inondations, car nous sommes toujours prêts pour servir.

 

Comme beaucoup des personnes le savent  et surtout durant cette crise il a eu des hommes et des femmes de bonne volonté qui par les moyens qu’on leur a donner ont multiplié leurs efforts afin d’aider les sinistrés, en occurrence nos amis les Membres Lions de la région sinistrée en particulier et les Membres Lions  du Québec, du  Canada, de France, de  l’international et de partout du reste du monde en général.

 

Ces Lions sont dévoués comme d’habitude et se sont retroussé les manches pour aider ces impuissants contre la cruauté de la nature.  Il a bien eu d’autres aides, données par les militaires, la police, la gendarmerie Royale, les fonctionnaires, tous ces corps publics, ont beaucoup de mérite pour leur devoir civique, ils sont tous remerciés.

 

La différence c’est que les volontaires comme les Membres Lions sont dévoués à aider ces sinistrés sans rétribution quelconque, sans distinction de races et des tendances politiques. Le Lions a de multiples mérites : Le premier c’est qu’il est volontaire, le deuxième c’est qu’il n’est pas rémunéré, le troisième c’est qu’il donne de soi inconditionnellement, le quatrième c’est qu’il est toujours disponible, et tout cela est basé sur la conviction de notre devise ” NOUS SERVONS”.

 

Néanmoins la question se pose toujours ” Où va le monde avec ses essais, son évolution qui ne s’arrête plus, la nature perd son souffle…” J’espère que ces menaces de la par de la nature vont être utilisées  comme avertissement pour la population de demain et ce avant qu’il soit trop tard.

 

 

Salah  ACHKAR

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password

Skip to toolbar