YALLA au restaurant MAROUCH

YALLA – Laval – Enfin un restaurant de la catégorie (déjeuner – dîner) dont 95% de ses plats sont végétariens!
Amoureux de la cuisine végétarienne ou non, passionnés par les différentes saveurs alléchantes et de la bonne cuisine 100% santé, tout le monde est visé par cet article!
Restaurant « Marouch », situé au 784 boulevard Curé-Labelle à Laval, offre des plats traditionnels connus par certaines communautés et nouveaux pour les autres, mais sûrement ce qu’il offre dépasse la mode pour devenir une adaptation saine et succulente à l’habitude culinaire de chacun.
À base de « Humus » (pois-chiche), de fèves et d’œufs préparés à la façon ancienne et traditionnelle Libanaise, tous les plats du restaurant Marouch tournent autour de ces ingrédients, rajoutons à ceux-ci un ingrédient typiquement méditerranéen le « Awarma », une viande glacée à l’ancienne que vous pouvez ajouter au Humus et aux œufs. Sans oublier le pain cuit sur place, ainsi que la pâte pétrie et façonnée par les mains du chef pour offrir différentes sortes de « Manoucheh », la fameuse pizza libanaise au thym ou au fromage.

Nous avons assisté à la préparation de tous les plats, et par curiosité, nous avons mis la main à la pâte avec le chef! Il nous a préparé un plat de «Foul Mdammas», fève à la libanaise mélangée avec de l’ail écrasé, du citron frais et de l’huile d’olive pressé à froid avec une pincée de sel et d’épices. Même mélange pour le humus en graine nommé « Balila » et le humus avec « Tahina », sauce de sésame 100% naturel sans agent de conservation (plat populaire d’origine libanaise) dont le chef Abou Omar a voulu garder le mélange secret!
Dans une poêle spéciale, les œufs sont frits avec de l’Awarma. À l’autre côté, dans le grand four, Abou Omar fait cuire le pain et étale une Manoucheh au thym libanais sauvage collecté dans les forêts des montagnes du Liban, parsemé par des graines de sésame, le tout mélangé avec de l’huile d’olive.
La « Fatteh » était aussi au menu c’est du humus mélangé avec la sauce naturelle décrite ci-dessus, puis le chef rajoute sur la surface du plat des brisures du pain libanais frit, des graines de pins et quelques cuillères de margarine chaude. Ensuite, pour terminer, il verse du yogourt libanais.
Un plateau de légumes frais composé de tomates tranchées, de la menthe, du radis et du poivron est prêt à être servi!

Notre table est prête, nos yeux sont gâtés avant notre palais!
Le mélange de couleurs sur la table peut donner une idée de cette variété appétissante. Le fait de la regarder nous donne l’envie de commencer à manger sans attendre.
Cependant, tradition de Marouch oblige; Abou Omar veut nous chanter une chanson de bienvenue accompagnée de son « DAF », instrument de musique populaire au Liban. Ses chansons ne sont jamais préparées à l’avance, elles sont improvisées à l’instant même, dépendamment de l’énergie du moment et de son sentiment.
Après quelques photos, nous commençons notre déjeuner. Personnellement, en tant qu’un Canadien d’origine libanaise, je n’ai pas trouvé une différence de goût et de qualité entre le restaurant Marouch et les fameux restaurants de la même catégorie au Liban. Les graines (pois-chiches et fèves) sont bien cuites et ont gardé leur texture originaire, leur goût authentique et leurs vitamines. Le plat des œufs avec de l’Awarma, mon plat préféré, m’a bien satisfait car il m’a rappelé le même goût du plat préparé dans les villages de la montagne libanaise.
Un plat de « Labneh » (fromage libanais mou) avec une saveur citronnée assaisonné de l’huile d’olive est servi. De plus, pour les amoureux du goût de piment fort, un plat piquant dont les ingrédients ne sont pas dévoilés par le chef est servi. Abou Omar raconte que sa grand-mère lui a transmis cette recette! Ce mélange est original et piquant, on peut, si l’on désire, le rajouter à la bouché du humus avec le pain. Cette combinaison de saveurs peut ne pas être au goût de tout le monde mais ne nuit pas à l’ensemble des plats principaux.

Cette table s’accompagne d’un thé offert gratuitement et à volonté à l’instant où vous vous installez à table. Versé dans des verres transparents avec une théière de maison de campagne, Abou Omar s’amuse à le verser d’une distance étonnante, sans échapper aucune goutte à l’extérieur du verre!
La décoration du restaurant est ordinaire, les murs sont décorés par des images magnifiques du Liban et des photos des plats qu’il offre. Des chansons classiques libanaises de la diva Fayrouz jouent en tout le temps.
Abou Omar n’est pas un prénom! Ni un nom! Mais une désignation utilisée par les arabes : « Abou » qui veut dire « père » avec le prénom du fils aîné devient le surnom de la personne. Son vrai nom est Mahmoud Rostom, mais rares sont les gens qui le connaissent sous cette appellation car il est connu par Abou Omar.

Abou Omar, cette aimable personne veille bien sur son restaurant. Il s’assure que tout
soit préparé comme il faut pour garder le même goût et la meilleure qualité que les clients viennent chercher à chaque fois. Il reste attentif à la propreté et à l’organisation ainsi qu’au confort de ses clients à qui il offre un service personnalisé et rapide. Il suffit d’une visite chez Abou Omar pour qu’il se souvienne toujours de vous.
Chez restaurant Marouch vous mangez bien et vous payez en moyenne 15$ seulement.
D’habitude, vous n’avez pas besoin d’une réservation, mais nous vous conseillons de réserver pour garantir le nombre de place souhaité à l’heure précise, car il nous est souvent arrivé d’attendre pour qu’une table soit libérée. Vous pouvez joindre le restaurant à ce numéro (514) 812-2526.
Marouch est un restaurant qui offre des plats succulents, consistants et préparés avec soin par l’équipe composée de la famille d’Abou Omar; sa femme et ses enfants qui sont là au travail pour l’épauler et pour rendre chaque visite de chaque client, une visite inoubliable qui vaut une belle expérience à raconter à ses amis.

Alfred Baroud & Lina Atallah

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password

Skip to toolbar